Coupez l’eau aux moustiques tigres !

Le moustique tigre, espèce particulièrement agressive envers l’homme pendant la journée réapparait dans nos villes à chaque début de printemps. Pour limiter au maximum les nuisances occasionnées par ce moustique et les risques d’infection, il est essentiel de lutter contre sa prolifération.

La vigilance de chacun est précieuse pour limiter les risques.

2 bonnes raisons d’apprendre les gestes pour lutter contre le moustique tigre :

  • Le risque sanitairePotentiellement vecteur des maladies de la dengue, du chikungunya, ou du Zika, il présente un risque de santé publique. L’Agence régionale de Santé et Santé Publique France sont en charge de la gestion de ce risque sanitaire.
  • La nuisance quotidienneChacun, en adoptant des gestes simples, doit participer à cette lutte. Le moustique tigre vit dans un périmètre de 150m ! S’il vous pique, c’est qu’il est né chez vous ou autour de chez vous !

Une seule solution : COUPEZ L’EAU AUX MOUSTIQUES !

En supprimant ou vidant tous les endroits et objets pouvant retenir l’eau de pluie, on empêche le moustique tigre de pondre et de proliférer.

Les bons gestes 

  • Contrôlez les récupérateurs d’eau de pluie : la saison dernière, en Gironde, plus de 50% des gîtes larvaires découverts logeaient dans un récupérateur d’eau.A savoir : même un récupérateur d’eau de pluie est fermé d’un couvercle, le moustique peut entrer et ressortir par la gouttière ! Les solutions : tendre une moustiquaire ou un tissu entre la sortie de la gouttière et la surface de l’eau,  vérifier et supprimer toutes les semaines les larves installées ou vider l’eau.
  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, bâches, pneus usagés, encombrants, jeux d’enfants… Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques.Petite astuce : Vous pouvez mettre du sable dans les soucoupes de pots de fleurs : l’eau sera présente pour la plante mais le moustique ne pourra pas y pondre.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et notamment les regards où de l’eau peut stagner. Le moustique adore les rétentions de pluie dans un amas de feuilles ou d’autres matières !
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins, piscines hors d’usage…) avec un voile ou un simple tissu pour éviter à l’eau de stagner et au moustique d’y accéder.

Pour profiter de vos extérieurs cet été, lancez-vous dans la chasse aux eaux stagnantes dès les premières pluies du printemps !

  • dès le mois d’avril, recherchez minutieusement et de manière complète tous les endroits où l’eau pourrait stagner dans les espaces extérieurs (y compris les regards et les coffrets techniques) et faire le nécessaire pour les neutraliser ;
  • de mai à novembre, faire le tour des extérieurs, une fois par semaine, pour supprimer/vider toutes les petites accumulations d’eau.

Découvrez la checklist des bons gestes pour lutter contre le moustique tigre : checklistmoustique 

Plus d’informations : https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/moustique-tigre-5